Accueil

Pourquoi nous choisir ?

Le Centre

Nos chirurgiens

Votre vision
Vos yeux | L'oeil normal | Quelle est la nature de mon problème | Myopie | Hypermétropie ? | Astigmatisme ? | Aberrations optiques | Presbytie

Notre technologie
Le laser | La technologie du Wavefront | Le femtolaser | Le reste de notre équipement | Notre technologie

Nos traitements
Lentilles sclérales | PRK | LASIK | Traitement personnalisé | FEMTOLASIK | Artisan®-Artiflex® / ICL® | Cristallin clair | Mono-vision | La cataracte | Phacoémulsification | Implants multifocaux

Nos prix

Partenariat Assura

Partenariat Helsana

Qu'est-ce qu'un implant progressif multifocal?
L'implant progressif multifocal restaure une gamme étendue de distances de vision et permet de mener de nombreuses activités de la vie quotidienne sans avoir recours aux lunettes dans la majorité des cas. Il permet une vision à toutes les distances: vision de loin, vision intermédiaire (ordinateur, miroir, conversation) et lecture. Cela se fait à l'aide de plusieurs zones optiques concentriques sur sa face antérieure ou postérieure divisant la lumière incidente vers le foyer de vision de près et le foyer de vision de loin. Il existe actuellement plusieurs implants progressifs très performants avec des caractéristiques différentes. Au centre de chirurgie réfractive, nous utilisons les implants ReZoom, Technis et ReSTOR. Notre chirurgien choisit le plus approprié en fonction des besoins visuels de chaque patient.

Implants
 Implant multifocal et un aggrandissement 

Quand est-il indiqué ?

  1. pour la correction de la presbytie chez le patient n'ayant pas de cataracte tout particulièrement s'il existe une hypermétropie, car dans ce cas, la vision sans lunettes sera toujours très nettement améliorée de loin et de près
  2. pour l'opération de la cataracte si le patient veut s'affranchir des lunettes à la fois pour la vision de loin et pour la vision de près.

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier d'un implant progressif ?

  1. un patient motivé désirant s'affranchir le plus possible des lunettes et ayant une attente réaliste
    une absence d'astigmatisme important sinon une opération complémentaire par LASIK ou incisions arciformes cornéennes pourra être nécessaire
  2. une absence de myopie forte
  3. un oeil sans pathologie (dans ce cas, il est primordial de pratiquer un examen pré-opératoire soigneux)
  4. une chirurgie parfaite (si une complication opératoire, très rare, survient, un implant classique est posé à la place de l'implant progressif)
  5. une opération des deux yeux, les performances visuelles de chaque oeil se complétant et se potentialisant (un intervalle de 15 jours à 1 mois est recommandé).
Est-on certain de se passer complètement de lunettes ?
Par sa conception originale, le nouvel implant progressif est une avancée majeure dans la technologie des implants. La conception de cet implant permet de restituer à la plupart des personnes la possibilité de voir sans lunettes, ce qui constitue un progrès remarquable. Il permet de voir aussi bien de près, pour la lecture par exemple, que de loin pour la conduite. Les études cliniques menées aux États-Unis et en Europe montrent que 90% des personnes ayant reçu cet implant dans les deux yeux peuvent effectuer des tâches quotidiennes sans lunettes.

Dans tous les cas la vision sans lunettes est très améliorée et de façon spectaculaire pour la lecture, mais dans 10% des cas une paire de lunettes d'appoint pour parfaire de façon occasionnelle la vision de loin, de près ou intermédiaire est possible.

Comment se passe l'opération ?
Il s'agit d'une opération standard de cataracte dite phacoémulsification. En fin d'intervention, l'implant classique est simplement remplacé par un implant multifocal. Pour la correction de la presbytie sans présence de cataracte, l'opération est identique mais s'effectue sur un cristallin encore transparent, c'est pourquoi cette intervention s'appelle une opération de cristallin clair.

Quand le résultat visuel est-il atteint ?
Dans la grande majorité des cas, la vision est habituellement déjà très améliorée au bout de quelques jours. Cependant, il faut savoir que pour apprécier pleinement le bénéfice de l'intervention, il faut souvent attendre quelques semaines. Ce délai est variable selon les individus, certains ayant une évolution de la vision très rapide, d'autres plus lente. Les performances visuelles s'améliorent encore pendant les 6 premiers mois au fur et à mesure que le patient s'adapte à sa nouvelle vision.

Quels sont les effets secondaires possibles ?
Comme avec tous les implants permettant de voir de près et de loin, certaines personnes peuvent ressentir une diminution de la sensibilité au contraste particulièrement quand l'éclairage ambiant est faible. Cela est habituellement peu gênant.
Certains effets visuels sont possibles en raison de la conception de l'implant. Il peut s'agir de la perception de halos ou de lignes rayonnantes autour de sources ponctuelles de lumière durant la nuit. Pour cette raison, les implants progressifs ne sont pas conseillés chez les conducteurs de nuit.

Adresse

SECRETARIAT
lundi à vendredi
08h30 - 11h30
14h00 - 16h00

T  021 626 87 40
F  021 626 88 90
Nous écrire



Centre de chirurgie réfractive - Hôpital ophtalmique Jules-Gonin - Avenue de France 15 - Case Postale 5143 - 1002 Lausanne - T. 021 626 87 40 - F. 021 626 88 90